first

7 novembre 2017
cedalu77

no comments

Le dernier hYver de Fabrice Papillon

9782714475435

Résumé :

On dit que l’hiver vient. Peut-être le dernier pour les porteurs du chromosome Y…

Août 415 après J-C. : La ville d’Alexandrie s’assoupit dans une odeur âcre de chair brûlée. Hypatie, philosophe et mathématicienne d’exception, vient d’être massacrée dans la rue par des hommes en furie, et ses membres en lambeaux se consument dans un brasier avec l’ensemble de ses écrits.
Cet assassinat sauvage amorce un engrenage terrifiant qui, à travers les lieux et les époques, sème la mort sur son passage. Inéluctablement se relaient ceux qui, dans le sillage d’Hypatie, poursuivent son grand œuvre et visent à accomplir son dessein.
Juillet 2018 : Marie, jeune biologiste, stagiaire à la police scientifique, se trouve confrontée à une succession de meurtres effroyables, aux côtés de Marc Brunier, homme étrange et commandant de police de la  » crim  » du Quai des Orfèvres. Peu à peu, l’étudiante découvre que sa propre vie entre en résonance avec ces meurtres.
Est-elle, malgré elle, un maillon de l’histoire amorcée à Alexandrie seize siècles auparavant ? Quel est ce secret transmis par Hypatie et au cœur duquel se retrouve Marie ? L’implacable destin peut-il être contrecarré ou  » le dernier Hyver  » mènera-t-il inéluctablement l’humanité à sa perte ?

 

Mon avis :

Comment vous parler de ce livre sans vous dévoiler l’intrigue ?

Tout d’abord un grand merci à Agnés qui me l’a proposé en service presse, je ne pouvais dire non à cette couverture sublime qui représente vraiment très bien l’esprit du livre tourné en faveur de la femme.

Nous découvrons l’histoire d’Hypatie grande philosophe et mathématicienne en 415 après J.C, j’étais vraiment surprise d’être embarquée dans cette Alexandrie en compagnie de prêtresse, de philosophes, de disciples, je ne comprenais pas ou allait nous emmener l’auteur ce brillant journaliste à la culture débordante.

Vient ensuite la découverte de cette scène de meurtre qui retrace parfaitement une scène    de barbarie intense comme on en découvrait il y a des siècles.

Une jeune stagiaire biologiste Marie est plongée dans les méandres de l’enquête avec toute l’équipe de la police scientifique, cette jeune femme a curieusement le même profil que la victime cela la pousse donc à se jeter à corps perdu dans cette affaire sordide et passionnante.

Une jeune fille est retrouvée calcinée au centre d’un grand magasin et devinez quelle enseigne ? Hermès

Oui pourquoi ici ? Et surtout comment ?

Un veritable orchestre composé de médecins légistes, de biologistes de policiers, va se mettre en oeuvre afin d’élucider cette sombre enquête et vous allez de révélations en révelations.

Vous allez changer d’époques, de lieux (d’Alexandrie en passant par Paris notre belle capitale), de personnages et quels personnages; vous découvrez Hypatie, De Vinci, Voltaire, Platon et j’en passe..

Des questionnements c’est certain que vous en aurez !

J’ai beaucoup aimé changer d’époque et de personnages mais j’ai surtout apprécié la plume de Fabrice Papillon, la force de ce roman est surtout la culture hors norme de l’auteur, un vocabulaire étudié et une plume addictive pour un premier roman c’est un coup de maitre !

papillon

Fabrice Papillon est journaliste scientifique (dix ans à Europe 1 et quatre ans pour l’émission « C dans l’air « , sur France 5). Il est directeur de Scientifilms, société de production audiovisuelle spécialisée dans la science et la médecine, et auteur, en collaboration, de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique, dont trois avec le professeur Axel Kahn, chez NiL éditions.

 

 

 

 

 

Publicités

5 novembre 2017
cedalu77

no comments

Un si bel endroit pour mourir de Rosalie Lowie

3BF62F95-6A2C-4ACA-821C-9E3C9F5A7CBB

Résumé :

Le policier de province, Marcus Kubiak rêve de ses vacances dans les îles. Un cadavre sur la falaise compromet ses plans.

Dans la petite station balnéaire de Wimereux, aux portes de l’Angleterre et de la Mer du nord, dans des paysages sauvages à couper le souffle, c’est le choc.

Surtout à l’approche de la saison touristique…Marcus Kubiak se voit confier l’enquête et croise sur son chemin l’intrépide journaliste, Zoé Rousseau et son flair redoutable. Mais le printemps vire au cauchemar quand un second cadavre remonte à la surface…
Gagnant Prix Femme Actuelle 2017.

 

Commentaires :

Une vraie ballade dans ma ville et les alentours, un vrai plaisir !

Pour en dire un peu plus, Wimereux ville balnéaire du Pas de Calais, très tranquille en apparence.

Marcus tout juste muté dans le petit commissariat de la paisible ville découvre un mort de type Africain sur la falaise de la pointe aux oies.

Suivront d’autres cadavres, ce qui est vraiment inhabituel dans la région !

Zoé est journaliste et viendra bien sûr se mêler de cette affaire …

Beaucoup de choses s’imbriquent, flics ripoux, truands en tout genre.

Bien mené pour un premier livre, une écriture simple, une histoire qui tient debout sans être compliquée !

J’ai surtout apprécié la précision de la description des lieux que je connais sur le bout des ongles…

L’auteur aime sa région et nous l’a fait découvrir merci Rosalie pour cette très belle pub !

Wimereux

FFA4854E-C59F-482A-920C-C55C6300C461

La pointe aux oies

6E7A439B-2553-4886-9915-A5797AC0CF0E

Le centre ville

258E85F3-A7BE-461C-AB64-BAFBDA85A2412CF8CEA2-C99E-4C40-BD33-8CEA8668556B

La plage

EFAAA602-94E6-4BF9-9BCB-DE319E881D64

Rosalie Lowie 

2006885821_B9712086031Z.1_20170521171207_000_GR292B8FL.1-0

Rosalie Lowie (un pseudonyme) est responsable Ressources Humaines en usine.

« Un bien bel endroit pour mourir » (2017), son premier roman, a obtenu le 1er Prix du Grand Prix Femme Actuelle 2017.

Mariée et mère de deux enfants, elle vit à Wimereux et travaille à Boulogne-sur-Mer.

page Facebook : https://www.facebook.com/rosalie.lowie.

27 octobre 2017
cedalu77

no comments

Le maitre des illusions de Donna Tartt

517BBGzGJPL._SX210_

Résumé :

Introduit dans le cercle privilégié d’une université du Vermont, un jeune boursier californien intègre peu à peu un petit groupe d’étudiants de la grande bourgeoisie. Il découvre un monde insoupçonné de luxe, d’arrogance intellectuelle et de sophistication, en même temps que l’alcool, la drogue et d’étranges pratiques sataniques. Très vite, il pressent qu’on lui cache quelque chose de terrible et d’inavouable, un meurtre sauvage et gratuit qui l’entraîne, lui et ses camarades, dans un abîme de chantage, de trahison et de cruauté.

Mon avis :

Attention chef d’oeuvre, comment passer à coté de ce roman fascinant ?

J’ai lu ce pavé il y a une vingtaine d’années oui je l’avoue ça fait mal !

Ce livre m’a ébloui oui à ce point il m’a fasciné du début à la fin, une intrigue haletante, une tension permanente et des personnages tous les plus attachants et psychologiquement tellement riches que j’ai eu beaucoup de difficulté à le lâcher.

Je recherche encore aujourd’hui un récit qui puisse me toucher autant que celui-ci !

Je ne vous apprends pas que Donna Tartt a mis une dizaine d’années pour écrire ce roman de presque 800 pages et je comprends aisément, l’histoire est très bien ficelée et vraiment addictive, le fait d’en parler aujourd’hui me donne envie de le relire; ceux qui ne l’ont pas lu sont des chanceux !

Dans cette histoire nous suivons un jeune homme de 19 ans Richard qui décide de suivre une classe de grec ancien à l’université de Hampden.

Cette discipline oubliée de tous est enseignée par Julian Morrow le professeur gourou-excentrique très charismatique qui m’a fait pensé au professeur joué par Robin Williams dans le cercle des poètes disparus.

Bizarrement cette classe pour les étudiants triés sur le volet n’est suivie que par cinq élèves : des jumeaux Charles et Camilla étranges et intrigants, Bunny l’atypique et Henri et Francis les premiers de classe irritants, tantôt psychotiques, capricieux, mal élevés les élèves sont particulièrement intelligents et surtout extrêmement érudits.

La jeunesse américaine rythmée par la drogue, les fêtes alcoolisées et les paillettes y sont très bien représentées.

Malgré cela la thématique qui nous fait sortir de la simple histoire de campus américain m’a beaucoup surprise : comment le professeur de grec a pu inculquer à de jeunes étudiants désireux d’apprendre et de vivre leur vie de passion et d’insouciance la passion de cultes antiques ?

Jusqu’où va la manipulation ? Lisez ce fantastique roman vous ne serez pas déçu !

 

8719

Donna Tartt, née le à Greenwood dans le Mississippi, est une écrivaine américaine.

Elle a été publiée pour la première fois à treize ans, dans une revue littéraire du Mississippi. Elle a étudié au Bennington College dans le Vermont où elle s’est liée d’amitié avec l’écrivain Bret Easton Ellis, à qui elle a dédicacé son chef-d’œuvre, Le Maître des illusions. C’est à ce moment qu’elle a commencé à l’écrire, livre qu’elle a mis huit ans à terminer. Ce roman fut un grand succès de librairie, étant vendu à plus de cinq millions d’exemplaires.

Dix ans après Le Maître des illusions, Donna Tartt publie son deuxième livre : Le Petit Copain. Bien que critiqué par certains des lecteurs du premier roman, il reste dans le style précis et descriptif des personnalités développées par la romancière. Onze ans plus tard, elle récidive avec Le Chardonneret, qui obtient le prix Pulitzer de la fiction1.

Romans

 

26 octobre 2017
cedalu77

no comments

Menace de Muriel Houri

41gRBYnvjUL._SX210_

Résumé :

Léo et son fils, Thomas. Esther et sa fille, Morgane. Ils décident de passer des vacances ensemble. Les premières pour cette famille recomposée. L’endroit : une maison isolée, en bord de mer dans un coin perdu de Bretagne. Seulement, Thomas déteste son père. Il lui en veut de refaire sa vie après « le drame »… Il déteste aussi Esther, déteste ces vacances et déteste cet endroit. C’est vide. Dépeuplé. Il n’y a rien à faire ici… Il voudrait aussi détester Morgane. Il n’aime pas ses attitudes, ni la façon qu’elle a de le regarder fixement ou de toujours sourire quand il ne faut pas. Malgré cela, elle a des tas d’idées originales pour faire passer le temps…

Elle le lui a dit,  » On va bien s’amuser… » Un jeu? NON. Des intuitions, des rumeurs. Des lettres anonymes, des objets qui disparaissent, des bruits dans les murs, une maison au loin… Thomas DOUTE. Thomas COMPREND. Thomas SAIT… Mais à son âge, comment peut-il empêcher le pire d’arriver ? Léo en est sûr, tout se passera bien. Mais il a oublié un détail : ils ne se connaissent que depuis 6 mois…

Mon avis :

Lorsque Nathalie de Flamant Noir m’a proposé Menace de Muriel Houri j’ai bien sûr été enchantée, la 4 éme de couverture m’a de suite tenté.

La Bretagne, une famille recomposée, des ados en mal de vivre, une maison isolée en bord de mer vraiment tout pour me plaire !

D’un côté Léo et son fils Thomas, le jeune garçon a 12 ans, âge difficile j’ai de suite eu de l’empathie pour cet ado en mal de vivre depuis la perte de sa Maman décédée dans des conditions obscures, de l’autre Esther et sa fille Morgan une jeune fille taciturne et bizarre qui ne m’a pas plu du tout dés le départ.

Léo et Esther ont décidé de passer des vacances en famille dans cette maison de bord de mer afin de souder cette famille avant d’envisager une prochaine vie commune mais les choses ne vont pas forcément se passer de cette façon la !

Thomas ne souhaitait pas ses vacances et son père aurait dû l’écouter, la maison semble leur jouer des tours, Esther et Morgan sont de plus en plus hostiles, que se passe-t-il réellement ? Seraient-ils en danger ? Qui est ce voisin obèse qui les observe et leur fait signe ? Y aurait-il une Menace ?

Les fans de huit clos vous allez adorer, au fil des chapitres le climat se fait de plus en plus malsain et oppressant.

Pour ma part j’ai été embarqué au fil des pages, j’ai eu peur pour l’avenir des personnages et surtout pour Thomas.

Et si la folie, l’amour et l’horreur pouvait nous rendre aussi sombre et noir que les personnages de Muriel ?

J’ai fermé le livre et j’ai encore des questions, y a t’il une suite je le souhaite et surtout méfiez vous des maisons elles peuvent avoir une âme …