15 novembre 2017
cedalu77

no comments

Le démonologue d’Andrew Pyper

9782809818888-001-G-220x346

Résumé :

Le professeur David Ullman est considéré comme le spécialiste mondial de la littérature satanique, notamment grâce à la thèse qu’il a consacrée au Paradis perdu de Milton. Pourtant David, à l’inverse du poète, est loin de croire que notre terre est peuplée de millions d’âmes errantes, invisibles du commun des mortels.
Un jour, il est invité à Venise pour y attester d’un « phénomène » surnaturel. D’abord réticent, il cède finalement et s’y rend en compagnie de Tess, sa fille de douze ans.
Sur place, les manifestations paranormales dont il est le témoin font vaciller ses certitudes cartésiennes. Avec pour point d’orgue la disparition de sa fille. Sous ses yeux, Tess saute dans les eaux du Grand Canal, mais jamais ne réapparaîtra…
Il n’aura dès lors qu’une obsession : la retrouver. Mais tous ceux qu’il croise désormais semblent n’avoir guère plus de consistance que les âmes errantes que décrivait Milton…
Et s’il s’agissait de l’œuvre du Diable en personne ?

 

Mon avis :

Merci à Myléne qui m’a envoyé ce livre, depuis un moment je le voyais passer sur la blogosphère et il m’intriguait énormément.

Ce livre est tout simplement différent.

Pourquoi ?

Nous allons suivre David Ullman, professeur de mythologie à l’université, spécialiste mondiale de littérature satanique reconnu pour sa thèse rédigée sur le Paradis perdu de Milton :

 

 

Houghton_EC65.M6427P.1667aa_-_Paradise_Lost,_1667

 

Résumé :

Satan, l’ange déchu, vient d’être vaincu par les armées divines. Avec son armée, il s’apprête à relancer une attaque contre le Ciel lorsqu’il entend parler d’une prophétie : une nouvelle espèce de créatures doit être formée par le Ciel.

Il décide alors de partir seul en expédition. Sorti de l’enfer, il s’aventure dans le paradis, et trouve le nouveau monde. Après avoir facilement dupé l’ange Uriel en changeant d’apparence, il s’introduit dans le paradis et découvre Adam et Ève. Dieu l’apprend, mais décide de ne rien faire : il a créé l’homme libre, et lui accordera sa grâce quoi qu’il arrive… si toutefois il respecte la justice divine. Son Fils, trouvant le jugement sévère, supplie son Père de prendre sur lui les péchés des hommes, ce à quoi celui-ci consent.

Après quelques doutes, Satan met au point un plan pour nuire à Dieu et à l’Homme : ayant appris que Dieu interdisait aux humains de manger les fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, il essaye, en songe, de tenter Ève. Mais sans le vouloir, il réveille aussi Adam, qui le chasse. Dieu envoie alors un ange pour les mettre en garde, et les informer sur leur ennemi, afin qu’ils n’aient aucune excuse.

Plus tard, Satan revient à la charge : il profite du fait qu’Ève se soit éloignée d’Adam pour la récolte, et, prenant la forme d’un serpent, il la tente à nouveau et lui propose le fruit de l’arbre défendu, avec succès. Ève va alors raconter son aventure à Adam, et lui propose d’y goûter lui aussi, ce à quoi celui-ci finit par céder, par amour. Sitôt Dieu informé, il déclare qu’ils seront chassés du paradis, et Satan et ses compagnons transformés en serpents. Le Fils, les prenant en pitié, les recouvre.

Malgré cela, Adam voit ce qu’il a perdu, et désespère avec Ève. Dieu envoie alors à nouveau un ange pour montrer à Adam l’avenir de sa descendance jusqu’au déluge. Ce dernier, grandement rassuré, se laisse alors conduire par l’ange Michel avec Ève hors du Paradis. L’épée flamboyante tombe derrière eux, et les chérubins y prennent place pour garder le lieu désormais interdit.

Milton commença vraiment à écrire Le Paradis Perdu à partir de 1658, en dictant ses vers à un copiste.

En effet, la prouesse de ce travail réside dans le fait que l’auteur avait perdu la vue quelques années avant, l’obligeant à composer le poème « de tête ».

Cependant, l’idée d’un poème épique avait germé bien plus tôt dans son esprit: dans sa jeunesse, il avait déclaré qu’il serait un jour l’auteur d’une grande épopée consacrée à la gloire de l’Angleterre.

Mais 30 ans plus tard, au lieu du poème qui aurait relaté les prouesses du roi Arthur, les lecteurs découvrirent un récit narrant la chute de Satan et de l’Homme, l’action prenant place en Enfer, au Paradis et dans le jardin d’Eden. Pas de trace, donc, de l’Angleterre. Ni de la conception contemporaine et traditionnelle du héros, d’ailleurs4.

La naissance de l’histoire en elle-même peut-être située dans les années 1640, la preuve réside dans son carnet de notes5 où il crayonne d’abord une liste de personnages comme celle d’une pièce de théâtre, avant d’ébaucher une première introduction où Moïse aurait été le sujet du premier chapitre.

 

 

Si comme moi vous vous intéressez de prés ou de loin à la mythologie ou au commencement de l’humanité, vous avez déjà entendu parler de ce poème !

Vous n’aurez alors pas de mal à comprendre dans quel état d’esprit se trouve notre personnage principal, lui même septique il n’a aucune attache dans le monde présent, un mariage bancal avec Diane, un mal être depuis l’adolescence, une seule source de lumière; sa fille Tess qui malheureusement est aussi morose que lui.

Une ambiance noire et pesante s’empare du roman comme l’illustre à la perfection ce vers qui est le plus connu de l’oeuvre de Milton :

« Mieux vaut régner en enfer que servir au paradis » (Livre I, p. 263-264 dans la traduction de Chateaubriand).

Et l’enfer croyez moi vous allez l’apercevoir et même le ressentir à plusieurs reprises, moi qui suis friande de ce genre littéraire je n’ai pas été déçue, des démons, des apparitions, des impressions et des sensations fortes vous allez en avoir…

J’ai tout de même eu des doutes quant a la santé mentale de David,

Est-ce une illusion ? Une maladie mentale ? Une prémonition ?

Oui car par une journée totalement banale en apparence, une mystérieuse femme propose une grosse somme d’argent à David afin qu’il se rende a Venise pour enquêter !

Il decide de partir avec Tess, et c’est le début du véritable cauchemar !

Notre professeur va devoir faire face à la disparition de sa fille, au travers le deuil de la petite il va revivre celui de ses proches et le mal dans toute sa splendeur va prendre le dessus.

Retrouver son enfant va être la raison de vivre de David et je n’ai pu que le comprendre.

Son ami et âme soeur Elaine va tenter de le rejoindre dans ses recherches malgré son état fébrile elle possède une force de caractère énorme et une empathie à toute épreuve, j’ai adoré son personnage que j’ai qualifié d’ange gardien !

L’auteur a réalisé beaucoup de recherches sur le sujet, j’ai principalement aimé ce roman pour cette raison, certains peuvent y être totalement hermétique mais nous ne pouvons qu’admirer son travail.

Une ambiance noire, poisseuse et très sombre nous envahit tout au long du roman, certes les amateurs de frissons ne seront peut être pas servis mais la sensation de malaise est vraiment présente; le malin est dans chacun d’entre nous .

Méfiez sous la forme d’une belle jeune femme, d’une personne âgée ou d’un enfant aux joues roses se cachent peut-être…..

Alors et vous plutôt anges ou démons ?

 

andrewpyperbwNationalité : Canada
Né(e) à : Stratford (Ontario) , 1968

Biographie :

Andrew Pyper est diplômé en littérature anglaise (Université McGill de Montréal) et en droit (Université de Toronto).

Ses quatre romans sont devenus des best-sellers au Canada. Lost Girls a reçu le Prix Arthur Ellis du premier roman et est en cours d’adaptation au cinéma, tout comme Le marchand de sable va passer.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :