10 novembre 2017
cedalu77

no comments

Ce que j’ai oublié de te dire de Joyce Carol Oates

51jh39pXI9L._SX195_

Résumé :

Ce n était pas comme si elle ne nous avait pas prévenues.
Ce n était pas comme si elle ne nous y avait pas préparées.
Nous savions que quelque chose n’allait pas ces derniers mois.
Mais Tink n’a pas vraiment disparu. Tink est partie et pourtant – elle est là quelque part, même si nous ne pouvons la voir.

Joyce Carol Oates est passée maître dans l’art de camper la vie secrète des adolescentes. Elle a créé un roman d’une incroyable puissance sur une amitié capable de transcender la mort.

 

Mon avis :

Merci à Anne du Livre de poche qui m’a envoyée ce roman qui me tentait beaucoup, je suis une fervente admiratrice du travail de Joyce Carol Oates que j’ai découvert avec Blondie; un roman qui retrace la vie de Maryline Monroe.

Dans cette histoire l’auteure met en avant l’adolescence, nous allons suivre un groupe de jeunes filles au sein d’un lycée privé prestigieux, mais surtout Joyce nous brosse le portrait de Tink qui n’a rien de commun avec les autres.

Cette fille à Papa comme ses camarades la nomme au début, n’est pas ordinaire, elle est fluette,excentrique, orgueilleuse, revêche et surtout solitaire.

Difficile d’approche elle ne se fait pas d’amis, jusqu’au jour ou Merissa « la parfaite » et sa bande vont s’intéresser à elle et la tout se met en place.

Tink va avoir une emprise sur chacune d’entre elles à sa manière jusque au jour de sa disparition.

Quelles sont les véritables raisons de son geste ?

Avait-elle un secret ?

La vie des autres va être chamboulée surtout celle de Merissa et de Nadia, l’emprise de Tink les emportera vers des chemins inextricables ou chacune devra trouver sa propre sortie !

Leur amie est-elle vraiment partie ?

Pourquoi a chaque étape difficile de leur vie Tink réapparaît ?

Serait-ce un songe ? Un phénomène paranormal ?

J’ai beaucoup aimé flirter avec l’irréel, Joyce Carol Oates nous offre toujours la possibilité de penser que tout cela est vrai.

Oui il est possible d’avoir un ange gardien qui peut prendre soin de nous de l’au delà, et même si cela n’est pas raisonnable on s’en fiche !

Dans ce court roman qui nous emporte dans les méandres de l’adolescence, de l’anorexie mentale, de la scarification, du divorce compliqué, des réseaux sociaux et du harcèlement il y a tout de même une lueur d’espoir l’amitié. 

Ce fragile lien qui unit les jeunes filles tellement différentes est juste magique, bravo encore une fois Joyce Carol Oates j’ai adoré ce texte bouleversant !

joyce_carol_oates_by_marion_ettlinger_hires

Joyce Carol Oates est née le 16 juin 1938 à Lockport dans l’État de New York. C’est une femme de lettres américaine, à la fois poétesse, romancière, nouvelliste, dramaturge et essayiste. Elle a également publié plusieurs romans policiers sous les pseudonymes Rosamond Smith et Lauren Kelly.

Peu de temps après l’obtention de son diplôme, elle rencontre Evelyn Schrifte, la directrice des éditions Vanguard, sur qui elle fait une forte impression. Son premier ouvrage, un recueil de nouvelles intitulé By the North Gate, est publié par cette maison en 1963.

Depuis, elle publie des romans, des essais, des nouvelles, du théâtre et de la poésie ; au total plus de soixante-dix titres.

À l’opposé de ces textes ancrés dans la réalité sociologiques américaine, l’autre versant de l’ouvre de Joyce Carol Oates use d’un réalisme magique dans des romans gothiques contemporains, où apparaissent les influences conjuguées de William Faulkner, Franz Kafka, Thomas Mann et, surtout, Flannery O’Connor, notamment la Tétralogie du Pays des merveilles, qui inclut le roman Eux (1969), lauréat du National Book Award, et dans la Saga gothique, qui s’amorce avec le roman Bellefleur (1980) et s’achève avec Maudits(2013).

Un peu à part dans l’ensemble de l’ouvre, son roman Blonde, inspiré de la vie de Marilyn Monroe et publié pratiquement dans le monde entier, lui vaut les éloges unanimes de la critique, tout comme le roman Les Chutes (2004) grâce auquel elle remporte en France le Prix Femina étranger.

Elle suscite aussi la controverse à plusieurs reprises, notamment avec son roman de littérature d’enfance et de jeunesse intitulé Sexy(2005), qui aborde de front les thèmes de l’adultère, de la pédophilie et de l’homosexualité.

Excellente nouvelliste, Oates signe aussi de courts romans, dont le plus reconnu demeure Reflets en eau trouble (1992), qui revient sur le fait divers de l’accident de Chappaquiddick.

Essayiste, elle donne des études sur les ouvres de D.H. Lawrence et Oscar Wilde et s’intéresse également à l’écriture féminine et à la boxe.

Elle a figuré deux fois parmi les finalistes du prix Nobel de littérature.

Alors qu’elle enseigne toujours la littérature à l’université de Princeton, son époux, Raymond J. Smith meurt en février 2008. Il dirigeait une revue littéraire canadienne, l’Ontario Review.

Joyce Carol Oates s’impose comme une grande dame de la littérature américaine contemporaine.

(Source : Wikipedia)

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :