no comments

Avec elle de Soléne Bakowski

 

51KlCvBYa5L

Résumé :

Il était une fois une famille heureuse et unie.
Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau.
Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient.
Avant de se jalouser et s’empoisonner.

Il était une fois deux fillettes inséparables.
Pour le meilleur, ou pour le pire ?
Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.

 

Mon avis :

Quand Soléne m’a proposé son roman j’étais folle de joie, j’avais pu lire :

Un sac : ENORME COUP DE COEUR

 

51AB1XZlo+L

 

Plébiscité par plus de 15 000 lecteurs !

« Un roman sombre sur le destin sanglant d’une jeune fille à la dérive. » Direct Matin

Oserez-vous regarder dans le sac ?

En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, un sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’Affreuse Rouquine, la marginale.

Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil a pris en charge son éducation à l’insu du reste du monde, elle n’imaginait pas qu’elle abritait un monstre. Car la petite s’est mise à tuer. Un peu, d’abord, puis beaucoup.

Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle. Que fait-elle là, agenouillée en plein Paris, au milieu de la nuit ? Et que contient ce sac qui semble avoir tant d’importance ?

« Un véritable coup de cœur. Ou plutôt un coup de poignard. » Les lectures de Bibliophile

 

Mais aussi :

Une bonne intention : ENORME COUP DE COEUR

 

51BXjkxO9EL

 

Résumé :

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?

Le nouveau roman de Solène Bakowski nous offre, avec une ampleur et une acuité décuplées, le frisson gorgé d’amour qui a fait de son premier roman, Un Sac, un livre inoubliable.

 

Je savais qu’elle travaillait depuis un certain temps sur un nouveau projet mais celui-ci m’a fortement étonné !

Un roman à 4 mains, oui vous ne rêvez pas !

En plus Soléne ne s’est pas moquée de nous, sa comparse se nomme Amelie Antoine, une auteure qui a prouvé son talent à plusieurs reprises au travers sa plume addictive et sensible.

A la lecture des romans nous pouvons percevoir la grande complicité de ses deux grandes auteures mais aussi une complémentarité, la plume de Soléne est douce, sombre et poétique tout en subtilité, celle d’Amélie est pétillante, vive et lumineuse.

Au travers cette nouvelle histoire nous allons découvrir la vie d’une famille en apparence heureuse, des parents équilibrés, de jolies jumelles de 6 ans toutes mignonnes et pomponnées, je vous avoue ce début a piqué mon intérêt car les romans de Soléne ne commencent jamais de cette façon !

Mais je savais bien que cette ballade à l’eau de rose ne durerait pas connaissant l’auteure, j’ai été fascinée par la fusion gémellaire de Jessica et Coline malgré leur ressemblance flagrante, leur complicité, leur similitude on ne s’y trompe pas elles sont très différentes !

Jessica est une petite peste , oui vous comprendrez que je n’ai pas vraiment accroché à la personnalité de cette jumelle précieuse, manipulatrice et j’en passe…

Par contre j’ai adoré Coline bien qu’effacée et souvent maladroite, cette jeune fille est forte et courageuse et se fait souvent le souffre douleur de sa soeur un tantinet despotique mais qu’elle adore.

Comme vous l’aurez compris Jessica n’a qu’une envie être unique et revendique son autonomie, pour Coline c’est vraiment l’inverse elle ne souhaite qu’une chose le bonheur de sa famille et surtout celui de sa soeur.

Assez parlé des fillettes, je vais essayer de développer le comportement de la pauvre mère qui se sent dépassée par le travail que demande des jumelles mais aussi malheureusement son couple qui bat de l’aile.

Son role de « super maman » ne lui suffit plus, elle ne se sent plus femme, elle se sent de plus en plus accaparée par ses deux petites filles qui non seulement lui prennent toute son attention mais aussi toute l’affectation de son cher et tendre.

Cette mère j’ai pu la mépriser parfois car Soléne est vraiment très forte pour nous faire détester les mamans dans ses romans, presque à chaque fois la mère a un rôle soit de manipulatrice soit de démissionnaire et c’est souvent quelque chose qui me touche de plein fouet; comment une mére peut-elle en venir aux extrêmes ?

Comme d’habitude ce roman a soulevé beaucoup de questions chez moi, et cette fin franchement Solene tu m’as bouleversée comme d’habitude !

 

 

51d2Ms4sWoL._SX311_BO1,204,203,200_

Résumé :

Il était une fois une famille heureuse et unie.
Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau.
Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient.
Jusqu’à un soir de feu d’artifice où l’une d’elles se volatilise brutalement.

Il était une fois deux fillettes inséparables.
Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’une.
Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées.

 

Comme je vous l’ai dit précedemment je connaissais Amélie Antoine et sa plume au travers son roman :

Quand on n’a que l’humour : SUPERBE

 

Résumé:

Imaginez…
Vous êtes Édouard Bresson, l’humoriste préféré des Français.
Le moindre de vos spectacles se joue à guichets fermés, tout le monde vous adule et vous envie. Mais à chaque tournée, au premier rang, une place reste désespérément vide.
Et à chaque fois, votre cœur se déchire un peu plus.

Imaginez que la France entière vous aime.
La France entière, sauf votre fils, qui ne vient jamais vous applaudir.
Parce qu’il vous déteste de l’avoir négligé toute son enfance.
Parce qu’il a laissé la colère et le ressentiment le dévorer et que vous n’avez rien fait pour l’empêcher de s’éloigner.

Imaginez ce que vous feriez si, à force de toujours remettre à plus tard, vous réalisiez soudain qu’il est peut-être désormais trop tard pour rattraper vos erreurs.

Imaginez que vous ayez tout, absolument tout pour être heureux.
Sauf l’essentiel.

 

Mais celui qu’elle signe avec Soléne est vraiment très différent, il commence de la même façon qu’avec elle sauf que cette fois on y traite de la disparition de Jessica.

Pour tout vous avouer même si une disparition d’enfant est toujours dramatique j’étais plutôt contente que ce ne soit pas Coline surtout vu ce que lui avait fait subir Soléne dans l’autre roman.

Encore une fois j’ai adoré le personnage de cette petite fille douce et attentive qui tait ses sentiments pour le bien de tous et surtout pour ses parents qui sont totalement devastés par la perte de leur si jolie Jessica !

Des parents qui repliés sur leur tristesse ne parviennent pas même une seconde à se mettre à la place de leur deuxième fille.

Comment Coline va s’en sortir ?

Et qui s’en soucie ?

Je vais m’arrêter ici pour vous laisser découvrir ce magnifique projet, merci quel plaisir de vous lire mesdames, je serai au rendez vous pour les prochains ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Required fields are marked *.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :